Biographie

Page

Législatives 2017 Touraine : www.marclelandais2017.com

Fiche candidat sur 577 pour la France :  http://www.577.fr/candidat/marc-lelandais/

Marc Lelandais a dirigé depuis plus de vingt cinq ans, plusieurs entreprises et groupes dans les industries du Luxe et de la Distribution, sur le marché français ou à l’international.

Il crée en 2014 une entreprise de conseil en management Pacello & Co.

Depuis 2011, il entreprend avec son épouse Fanny la réhabilitation d’envergure d’un site majeur historique à Amboise faisant appel à une cinquantaine d’entreprises d’Indre et Loire et 300 artisans : Le domaine de Chateau-Gaillard. Depuis 2013, le domaine est ouvert au public et développe une activité touristique pour en assurer la charge des couts d’entretien et poursuivre les travaux . Ce domaine est entièrement financé par des moyens financiers propres et un emprunt sur 20 ans sans appel à des financements ou subventions publiques.

Auparavant de 2012 à 2014, il a présidé le conseil d’administration du groupe Vivarte – 3 milliards d’euros de chiffres d’affaires – avec un double challenge de diminuer le discount et de renégocier -auprès des fonds d’investissement- le surendettement du groupe contracté par la direction  précédente en 2007 (3,6 milliards de dettes d’acquisition)

Le chantier de la restructuration financière a été mené à bien avec un abandon de dettes exceptionnel par les 120 fonds de 2 milliards d’euros et une réinjection de cash de 500 millions d’euros à la disposition de l’entreprise.http://www.lejdd.fr/Economie/Entreprises/Marc-Lelandais-Les-problemes-de-Vivarte-ont-commence-il-y-a-dix-ans-838162 (JDD janvier 2017)

Marc Lelandais s’oppose en 2014 aux fonds spéculatifs ayant pris le contrôle du groupe, à leurs jetons de présence au conseil d’administration et aux plans de licenciements planifiés et suite à cet abandon de dettes inédit en Europe et très complexe, il est révoqué. Marc Lelandais expose alors deux ans plus tard après la succession de plusieurs PDG publiquement le problème des raids sur les entreprises des fonds spéculatifs dits « vautours » et la nécessité d’un encadrement législatif afin d’éviter la destruction d’emplois et d’entreprises en France. (cf. Marc Lelandais : »Le festin des fonds » nov 2016 , AGEFI)

Marc Lelandais a spécialisé son expertise tout au long des années dans des environnements économiques, stratégiques et capitalistiques complexes requérant des processus de transformation profonds.

Il débute sa carrière professionnelle dans la distribution de parfums et cosmétiques avant de s’intéresser à des catégories plus « premium ». Il parle couramment le français, l’anglais et l’italien.

Auparavant, entre 2006 et 2012, il fut le Président de Lancel au sein du Groupe Richemont leader de la maroquinerie. Il re fonda avec succès le modèle économique de l’entreprise en la ramenant en trois années à la profitabilité et en ouvrant de nombreux marchés internationaux.

Au préalable, il dirigea St Dupont et la division luxury goods d’Escada à Florence où il apporta de nombreux résultats économiques et capitalistiques. Il lança également deux marques américaines en Europe.

Aujourd’hui Marc Lelandais entreprend en Touraine dans  la vie associative, l’économie locale et touristique.

De 1986 à 1993, il a déjà un parcours politique en tant que Secrétaire Général du mouvement des Jeunes Barristes puis attaché parlementaire d’un député de la Mayenne pendant quatre ans.

Marc Lelandais n’a jamais été membre d’un parti politique.

Il est candidat aux élections législatives en Indre et Loire dans la seconde circonscription avec « 577 Les Indépendants de la Droite et du Centre «  fondé par Jean Christophe Fromantin, le député maire de Neuilly sur Seine. Son programme est disponible sur le site de sa campagne : www.marclelandais2017.com